Podcast : Kiffe ta race – Le coût mental du racisme

J’ai eu l’immense honneur d’avoir été invitée par Rokhaya Diallo et Grace Ly @frenchgrace pour enregistrer un épisode de « Kiffe ta race » #kiffetarace en décembre dernier.
Le thème : le coût psychologique du racisme. 

Nous avons parlé des stéréotypes et de leurs impacts sur la santé mentale, notamment dans le contexte du travail et nous avons parlé de l’importance de consulter un psychologue et des réticences ou préférences que peuvent ressentir les personnes non blanches.

L’épisode est disponible sur toutes les plateformes d’écoute et sur YouTube.

Vous le trouverez ici : https://www.binge.audio/le-cout-mental-du-racisme/

N’hésitez pas à me faire vos retours !

Pour ne rien rater, abonnez-vous !

Articles à propos de moi

La dernière fois, j’ai eu l’agréable surprise de tomber sur un article me citant. 

Je vous mets ici les quelques articles qui ont été écrits par moi ou sur moi. 

1. Les articles me citant : 

– Ouest France, sur les biais cognitifs dans le recrutement : https://www.ouestfrance-emploi.com/…/recrutement_et_biais_c…

– Glamour Paris (Dan Hastings Journaliste), « télé-réalité, mais où sont les femmes noires ? » : https://danhastingsjournaliste.wordpress.com/2019/11/20/ou-sont-les-femmes-noires-dans-la-tele-realite-en-france/

– Collectif Afro-Fem, portrait : https://afrofem.com/2019/03/01/portrait-racky-ka-sy-docteure-en-psychologie-sociale/

– Africa Diaspora News, interview : https://africadiaspora.news/2019/08/6412/

2- Les articles que j’ai écrits 

Ma thèse : http://www.theses.fr/2013PA05H105#

Article sur les biais cognitifs : https://syn-lab.fr/…/up…/2018/03/Note_biais_misenpage_V2.pdf

Bonne lecture ✨✨✨

Pour ne rien rater, abonnez-vous !

L’effet miroir Podcast : une belle découverte

J’ai découvert @leffetmiroir_podcast grâce à Instagram. J’ai été totalement conquise par le format et par les sujets abordés. 

Ce podcast, animé par Bayii et Lisa, aborde des thèmes divers touchant les Afrodescendants. 

Moi qui aime d’habitude faire les choses dans l’ordre, j’ai commencé par écouter l’épisode 7 « Moi aussi je souffre, si ça intéresse quelqu’un » sur la santé mentale. Puis j’ai écouté l’épisode 1 « l’amour se vit-il en couleur? », l’épisode 2 « tonton du bled ». Puis j’ai enchaîné avec l’épisode 8 « rendez-vous en terre inconnue » sur les voyages et l’épisode 3 « ma banlieue je l’aime mais je la quitte ».

J’ai tout simplement ADORÉ écouter chacun de ces épisodes (il me reste les 4, 5, 6 ☺️), je peux faire un débat sur chacun d’eux. Pas en opposition de ce qui a été dit mais en complément.

Ce que j’aime chez Bayii et Lisa ?

1. Elles sont structurées et illustrent leurs propos : les épisodes ne se déroulent pas n’importe comment, il y a un début, un milieu, une fin. On sent que les questions sont préparées. Les propos sont illustrés. Elles ne veulent pas dire n’importe quoi. C’est vraiment ce que j’apprécie. Je suis assez difficile en règle générale, mais là je n’ai rien à dire.

2. Elles donnent d’elles-mêmes : Pour chacun des épisodes, elles n’hésitent pas à parler de leur propre expérience, de leur vie, de leur histoire. C’est très appréciable et j’ai ainsi pu expérimenter « l’effet miroir » car je me suis plusieurs fois retrouvée dans leurs récits.

3. Elles contribuent à l’ouverture d’esprit : À chaque fin d’épisode, chacune donne des recommandations pour aller plus loin. Que ce soient d’autres podcasts, des films, des livres, des expos, des vidéos ou des sites internet. On ressort enrichi de chacun de ces épisodes. 

4. Elles ont de très très belles voix 🤗

N’attendez plus pour les écouter. Les episodes sont dispo sur toutes les plateformes. Et suivez leur page 👉🏽 @leffetmiroir_podcast 

Pour ne rien rater, abonnez-vous !

Africaine Panse – Tableau

Ce dessin a été fait par Sandrine Gbwel (Sauce EthniK – GBWEL) à ma demande il y a plusieurs mois déjà. Quand j’ai vu son talent, j’ai absolument voulu qu’elle me crée un tableau en lui donnant pour thème : Psychologie et Afrique. 

Et voilà ce qui est en sorti 👏🏽

La description du tableau dit : « Une femme avec deux mains posées sur son turban. Ces mains sont-elles les siennes ? Ou celles d’autres individus ? L’histoire ne le dit pas car nous n’apercevons pas le prolongement des bras ».
.
Et vous, que vous inspire ce tableau ? À qui appartiennent ces mains ?

Pour ne rien rater, abonnez-vous !

Les Pervers Narcissiques

« Pervers narcissiques » est un terme que l’on entend de plus en plus souvent. « Il est méchant et manipulateur ? » C’est un pervers narcissique ! « Il te frappe ? » C’est un pervers narcissique ! Cela semble si facile de poser le diagnostic de pervers narcissique à propos d’histoires rapportées. 

Mais au fait, c’est quoi un pervers narcissique ? 

Le terme « pervers » vient de pervertere, qui signifie « détourner », « utiliser dans un autre sens ». Aujourd’hui, le sens moral de « pervers » est « convertir au vice ». 

A. Les pervers narcissiques : aux origines de la problématique

La perversion narcissique est un mécanisme de défense. C’est-à-dire que les conflits qui se passent à l’intérieur de la personne sont tellement insupportables que, pour ne pas perdre la tête et sombrer dans la folie, elle projette sur l’autre ce qu’elle ressent à l’intérieur. 

B. Les pervers narcissiques : comment fonctionnent-ils ?

J’utilise ici le plus souvent le pronom « il » mais en réalité, le pervers narcissique peut être homme ou femme. La relation perverse s’exprime aussi bien dans le cercle amoureux, amical, familial ou professionnel. L’exemple typique de perversion narcissique est « le harcèlement moral ». 

Pour le pervers narcissique, l’autre n’existe pas. Il ne prend pas en compte du point de vue d’autrui. Tout ce qu’il dit ou fait a pour but de satisfaire ses besoins personnels. Il est donc égocentrique par nature.

C. Quels sont les caractéristiques des pervers narcissiques ? 

Voici une liste non exhaustive des comportements/symptômes du pervers narcissique :

1) Culpabilité : Le pervers narcissique ne connaît pas la culpabilité et n’hésite pas à culpabiliser les autres. Il utilisera des phrases comme « C’est à cause de toi.. tu l’a cherché… »

2) Proximité et isolement : le pervers narcissique utilise le lien de proximité pour l’assujettir l’autre. Le pervers narcissique isole sa victime afin de mieux la contrôler.

3) Egocentrique : il est centré sur lui-même et exige de l’autre la perfection.

4) Double face : Ses valeurs, ses sentiments et son comportement changent en fonction des gens et du contexte qui l’entourent. Ainsi, il peut être aimable, se faire passer pour une personne parfaite à l’extérieur, feignant la compassion ou l’empathie. Et se comporter comme un monstre en intimité face à sa victime. 

5) Séducteur : il est séducteur et peut être ponctuellement très serviable, surtout si cela lui permet d’atteindre ses objectifs (aux dépens des autres, toujours). 

6) Destructeur : Le pervers narcissique séduit sa proie, la conserve à proximité et cherche à détruire son image. Il assujetti son souffre-douleur et le pousse à la dépression, à la violence, à la maladie voire dans des cas plus graves à la mort par suicide ou par accident.

7) Absence d’empathie : Il ne prend jamais en compte les besoins et les sentiments des autres, sauf pour s’en servir et manipuler sa victime.

8) Habile de la Parole: Le discours et la parole sont les armes redoutables du pervers narcissique. Il envahi l’espace mental de l’autre. Il déploie des argumentations implacables, dans ce domaine, il est infatigable.

9) Mensonges : c’est un menteur. Il se sert largement du double sens des mots pour manipuler, se positionner en victime pour se faire plaindre ou rendre l’autre volontairement mal à l’aise. 

10) Sans scrupules : même s’il n’a aucune valeur propre, il utilise la morale et les valeurs des autres pour arriver à ses fins.. 

11) Critique : il ne supporte pas la critique mais critique sans cesse. Pour se revaloriser, il se nourri de l’image de sa victime : plus il la dévalorise, plus il se sent fort

12) Violence : Le pervers narcissique exerce une violence psychologique. Il ne devient pas violent physiquement sauf dans des cas extrêmes lorsqu’il appartient à la catégorie des « psychopathes ». Sinon, le pervers narcissique accompli est calme car il vous fait porter sa rage. 

D. Comment s’en sortir face à un pervers narcissique ?

Pour sortir d’une relation avec un pervers narcissique, il faut casser la relation de proximité qu’il a créée. La prise de conscience de la part de la victime est primordiale afin de diminuer et anéantir le pouvoir du pervers narcissique sur elle. 

E. Se reconstruire 

Le pervers narcissique détruit sa victime psychologiquement et parfois physiquement. Il est absolument essentiel de passer par un travail de reconstruction, de déculpabilisation et de reprise en main de sa propre pensée. Pour cela, la victime a besoin d’être accompagnée par un thérapeute qualifié.

Si vous vous retrouvez dans cette situation ou si vous penser qu’une personne de votre entourage subi ce type de relation, il faut absolument consulter.


Pour aller plus loin: Jean-Charles Bouchoux, « Les pervers narcissiques. Qui sont-ils, comment fonctionnent-ils, comment leur échapper ? », Ed. Eyrolles, 2019.

Pour ne rien rater, abonnez-vous !

Être un homme aujourd’hui

En tant que psychologue ayant récemment ouvert mon cabinet, je fais un constat : j’ai très peu de patients hommes (pour ne pas dire pas du tout!). Cela veut-il dire qu’ils n’ont pas de problèmes ? Non, pas du tout! Comme tout le monde, ils font aussi face à des difficultés mais ils n’ont peut être pas ce réflexe de consulter (du moins, pas de ME consulter). 

Même si j’ai tendance à prendre le point de vue des femmes ou à parler beaucoup plus d’elles, le point de vue des hommes et leurs problématiques m’intéressent aussi.

Qu’est-ce qu’être un homme aujourd’hui ? 

Nous sommes à l’ère où les femmes ont gagné de plus en plus de droits et surtout à l’ère où elles s’affirment de plus en plus. Plus d’égalité salariale dans le monde du travail, plus d’accès aux postes à hautes responsabilités, moins de silences vis à vis du harcèlement (moral, sexuel, psychologique), moins de silences face aux violences domestiques, de rue… volonté d’un équilibre dans le partage des tâches ménagères, partage du congé parental, etc.

Comment se situent les hommes par rapport à l’évolution de la société ? Comment laisser de la place aux femmes sans avoir la sensation de perdre du pouvoir ? Comment s’occuper des enfants sans penser perdre en virilité affichée ? Comment assumer et guérir de ses éventuelles blessures ? 

Quand on a des siècles de domination masculine derrière soi, ces changements peuvent être déroutants. Mais l’on peut être un homme féministe, assurément. Les hommes qui vivent dans des sociétés matriarcales auraient beaucoup à nous apprendre aussi.

Mais dans notre société, nos croyances poussent au silence de certains. Entend-on les hommes battus, violés, victimes de domination psychologique ? Jamais ! 

En tant qu’homme ou tout simplement en tant qu’être humain, vous pouvez ressentir de la souffrance et surtout vous avez le droit de l’exprimer.

Alors si vous en ressentez le besoin, consultez.

Pour ne rien rater, abonnez-vous !

Interview – Africa Diaspora News sur la négrophobie

J’ai l’honneur d’avoir été interviewée par Cheikh Gueye du média ADN sur le racisme anti-noir.

Merci pour cet échange.

L’article est disponible sur ce lien : http://africadiaspora.news/2019/08/6412/?fbclid=IwAR1IV1FDOCfGM6_DTB8TcLNctW8mPO5RxXny1TAu1Ye9LRMQJ8edR_Nd24E

Pour ne rien rater, abonnez-vous !